diapo

16 mars, contre le racisme et les violences policières : Marche des solidarités !

À L’APPEL DE COLLECTIFS DE SANS-PAPIERS, DE COMITÉS DE FAMILLES DE VICTIMES DES VIOLENCES POLICIÈRES, DE RÉSIDENTS DES FOYERS, DE COLLECTIFS DE QUARTIERS ET DE NOMBREUSES ORGANISATIONS.

Nous, familles des victimes tuées, violées, mutilées, blessées par la police ; Nous, migrant∙e∙s chassé∙e∙s, torturé∙e∙s, traumatisé∙e∙s, persécuté∙e∙s par l’État et le système des frontières ; Nous, habitant∙e∙s des quartiers populaires harcelé∙e∙s et humilié∙e∙s au quotidien par les forces de police et ciblé∙e∙s par le racisme d ’État ; Soutenu∙e∙s par des collectifs, des associations, des syndicats et des partis politiques ;

Continue reading 16 mars, contre le racisme et les violences policières : Marche des solidarités !

Mobilisation des salarié.é.s de l’association MANA contre la « dictathune » du groupe SOS

Mobilisation des salarié.é.s de l’association MANA contre la « dictathune » du groupe SOS

Ce qui arrive à Mana et à ses salarié.e.s est le triste exemple de ce qui pourrait arriver à de nombreuses autres associations.

Comme toutes les associations, MANA faisait face depuis quelques années à des difficultés liées entre autre à la mutation des financements publics.

Sans prétendre qu’il n’y ait jamais eu un âge d’or du financement public des associations, il n’en reste pas moins que les subventions de fonctionnement et les aides à l’emploi des années 1990/2000 permettaient aux associations de réaliser leur projet, de se projeter sur le long terme, dans des conditions matérielles et humaines nettement plus favorables qu’aujourd’hui.

Continue reading Mobilisation des salarié.é.s de l’association MANA contre la « dictathune » du groupe SOS

Appel au secteur associatif, boycottons le Service National Universel !

Le Gouvernement a annoncé par la voix de Gabriel Attal son intention de lancer le dispositif du Service National Universel (SNU) dès le mois de juin 2019. Le dispositif sera scindé en deux parties : une première partie obligatoire d’un mois à effectuer à l’âge de 16 ans, et une deuxième partie facultative de 3 à 12 mois à effectuer avant l’âge de 25 ans.

Une phase obligatoire et militarisée

La première phase obligatoire dite de « cohésion » a un triple objectif : renforcer la « cohésion sociale », « développer une culture de l’engagement » mais aussi « prendre conscience, des enjeux de la défense et de la sécurité nationale ». Tout cela n’est pas sans rappeler le service militaire suspendu … depuis 1997. Militaires de carrière mais aussi fonctionnaires,  militant.e.s associatifs se relaieront auprès des jeunes pour leur inculquer des connaissances en matière de sécurité ou d’engagement. Comme pour le service militaire, des sanctions sont d’ores et déjà prévues pour les jeunes qui ne feraient pas leur service. L’éducation à la guerre devient ainsi le nouvel eldorado de « l’engagement ».

Continue reading Appel au secteur associatif, boycottons le Service National Universel !