22 mars – Pour des services publics de qualité

A l’appel de l’intersyndicale fonction publique, le 22 mars sera la prochaine journée de grève ! Asso dépose un préavis pour que nous puissions nous mettre en grève. Stop à la casse du monde du travail et de la fonction publique.

Le droit de grève en 11 questions : F7Solidairesdroitdegreve

Communiqué et appel à la grève Asso

Aujourd’hui, au service de tou.te.s, demain en service national obligatoire ?
Attaquer les services publics, c’est attaquer l’ensemble des travailleur.se.s !

La disparition d’un ministère dédié à la vie associative ne pouvait laisser aucun doute.
Il ne s’agit plus de soutenir l’éducation populaire mais de transformer les associations en prestataires.
Un peu d’innovation sociale par ici, un peu d’engagement citoyen par là, et une pincée de chasse aux migrants dans nos centres d’hébergement !
Et lorsqu’il s’agit d’accompagner les plus fragiles, c’est le contrat à impact social qu’on appelle à la rescousse.
Oyez, oyez, investisseurs privés, venez innover dans notre laboratoire de précarité.
Si c’est un succès, vous serez remboursés.
Nous refusons d’accompagner la destruction du service public en suppléant aux missions des collectivités et de l’État.
Nous ne serons pas le maillon vers le moins-disant collectif, à l’opposé des valeurs de solidarité que nous défendons.
Nous n’acceptons pas la mise en concurrence des travailleur.se.s associatif.ve.s avec une main d’œuvre « volontaire » à moindre coût.
En contrat aidé, tou.te.s précaires,
Au chômage, tou.te.s en galère,
Au boulot, en CDI, CDD ou volontaire, c’est la misère !

Nous voulons une redistribution du pognon !

● Contre la destruction du service public
● Pour des services publics accessibles à tou.te.s
● Pour des associations au service de l’émancipation
● Contre les partenariats public-privé sur le dos de la solidarité
● Pour un travail associatif de qualité !

Solidaires-ASSO appelle tou.te.s les travailleur.se.s associatif.ve.s, en activité ou au chômage, les volontaires en service civique et les stagiaires à une journée de grève et de manifestation
le JEUDI 22 MARS 2018

Télécharger le communiqué en PDF pour diffusion large et affichage dans vos associations !

Communiqué intersyndical du 7 février

En dépit de la forte mobilisation unitaire du 10 octobre, plus les semaines passent, plus il se confirme que le Président de la République et le gouvernement demeurent sourds aux légitimes revendications portées par les agents à l’occasion de cette mobilisation.

Le gel de la valeur du point est maintenu, le jour de carence rétabli, l’injuste hausse de la CSG mal compensée, les coupes budgétaires et suppressions d’emplois confirmées.

De nouveaux projets viennent encore noircir un tableau pourtant déjà bien sombre.

Tout laisse craindre en effet que CAP 22 ne s’avère être qu’une opération visant à habiller de profondes remises en cause des missions publiques, ce que confirment les annonces inacceptables faites le 1er février qui, si elles sont appliquées, constitueraient à la fois une menace grave contre le Statut Général et tou.te.s les agent.e.s.

Ces politiques vont venir fortement aggraver une situation où déjà, que ce soit dans les administrations de l’État, dans les hôpitaux publics et dans les collectivités territoriales, on ne compte plus les services fonctionnant dans des conditions dramatiques, sans les moyens nécessaires – qu’ils soient humains ou budgétaires – et dans lesquels les conditions de travail sont détériorées comme jamais.

IL EST IMPÉRATIF ET URGENT DE CHANGER DE DIRECTION !

Parce que la Fonction publique est garante de l’intérêt général au service de la cohésion sociale, parce que les moyens existent pour mettre en œuvre des orientations de progrès social pour tous, les organisations syndicales CFTC CGC CGT FAFP FO FSU Solidaires, constatant que leurs positions ne sont pas entendues et que leurs propositions ne sont pas prises en compte, appellent tou.te.s les agent.e.s des trois versants de la Fonction publique à :

UNE JOURNÉE D’ACTION, DE GREVE ET DE MANIFESTATIONS
LE 22 MARS 2018

Pour :

  • Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;
  • L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;
  • Un nouveau plan de titularisation des contractuel.le.s, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;
  • Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
  • L’abrogation du jour de carence ;
  • La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers.

D’ores et déjà, nos organisations soutiennent toutes les mobilisations qui, dans les trois versants de la Fonction publique, défendent les services publics accessibles à toutes et tous et les conditions de travail, en appelant à leur convergence.

Pour contribuer à la réussite de cette journée, elles engagent une campagne d’information et d’alerte des personnels, notamment sous la forme d’une pétition unitaire.

Paris, le 7 février 2018

Lien vers le matériel de Solidaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.